Les pensées fortes de Karl Lagerfeld sur les biographes

Vêtements, Coiffure, Manteau, Col, Chemise habillée, Chemise, Photographie, Survêtement, Costume, Tenue de soirée,

Photo : Getty Images

Hier soir, lors du dîner de la Fondation Gordon Parks, Karl Lagerfeld a été honoré pour son rôle influent dans le domaine de la photographie. Le créateur de Chanel s'est joint à une équipe d'au moins dix personnes dont Anna Mouglalis, Freja Beja Erichsen, Sébastien Jondeau et Dame Amanda Harlech.



Nous avons discuté sur le chemin de sa table. Sur les lunettes de soleil : 'Les lunettes noires sont très flatteuses, tout le monde est plus beau et sans elles, elles ne sont pas aussi belles.' Sur qui il aimerait écrire l'histoire de sa vie : « Celui qui a le temps, parce que je m'en moque. Aujourd'hui, personne n'a vraiment trouvé la vraie histoire... Je n'ai pas trop de considération pour les pauvres qui essaient d'écrire ce livre.'

« Alors, allez-vous l'écrire ? »

— Non, dit-il. 'Je n'ai rien à dire. Mais il est intéressant de constater que les gens sont en fait paresseux. S'ils travaillaient dur, ils trouveraient des choses intéressantes. Personne ne le trouve ! Je suis donc en mesure de dire 'Va te faire foutre, vous êtes tous des porcs paresseux.' Et je ne les aiderai certainement pas !

Alors peut-être qu'il s'en soucie un peu.